Accueil > Écologie urbaine > Jardin naturel / jardin sauvage > Le « Jardin sauvage Saint Vincent » et autres expériences

Jardin natutel / Jardin sauvage

Le « Jardin sauvage Saint Vincent » et autres expériences

où comment préserver la biodiversité en ville

jeudi 12 février 2009

L’idée fait son chemin qu’il est possible de maintenir ou restaurer au sein des villes des terrains destinés à rester des espaces « protégés » où la nature pourrait encore s’y déployer.

Parmi les expériences en cours, la réalisation du « Jardin Sauvage Saint Vincent »à Paris, dans le 18ème, rue Saint Vincent, plaide pour la reconnaissance de l’urgence à ne plus évacuer systématiquement du paysage urbain ce qui semble ne plus avoir de fonctionnalité ; mais au contraire à en percevoir l’utile « inutilité » pour l’humain, comme être vivant au sein d’un monde vivant, aujourd’hui en péril.

« D’une superficie de 1480 m², cet espace situé dans le quartier Montmartre, abrite une multitude de plantes et de petits animaux sauvages » [1].

Comme bon nombre de terrains laissés à l’abandon un certain temps, voire plusieurs années, cette friche a généré une végétation originale où une petite faune trouve refuge.

« Les paysagistes de la Ville de Paris ont profité de cette opportunité et, souhaitant conserver à cet endroit son charme si particulier, ils ont décidé d’en faire un jardin sauvage au cœur de la capitale [...]. Des éco-éducateurs renseignent les visiteurs sur ce site fragile » [2] .

D’autres jardins naturels ou sauvages comme celui-ci, destinés à la conservation de la biodiversité au sein des espaces urbains, existent ou sont prévus non seulement en Ile-de-France, Issy les Moulineaux (au sein de l’Ile Saint Germain), Paris, Vitry... mais aussi dans d’autres régions ( à Lille, Bordeaux, Toulouse...).


Voir en ligne : jardin naturel / jardin sauvage


à suivre...