Navigation rapide

Accueil > Sud Environnement > Positions et propositions > Réponse de Gilles Mergy Tête de liste "Un temps d’avance pour Fontenay"

Réponse de Gilles Mergy Tête de liste "Un temps d’avance pour Fontenay"

samedi 14 mars 2020

Réponse des candidats aux élections municipales et Territoriales des 15 et 22 mars 2020 à la lettre ouverte signée de 27 associations de Vallée Sud Grand Paris regroupées dans la Coordination des Associations du Territoire pour la Transition Écologique.

liste "Un temps d’avance pour Fontenay"

Mesdames et Messieurs les dirigeants d’associations,
Dans une lettre ouverte, publiée notamment dans le blog Les nouvelles de Fontenay-aux Roses,vous attirez l’attention sur les responsabilités des élus municipaux et territoriaux concernant la transition écologique.

Mes collègues et moi-même partageons totalement ce point de vue. C’est pourquoi dans le projet municipal de la liste Un temps d’avance pour Fontenay, le premier engagement s’intitule "une ville plus écologique", thème qui irrigue également les autres axes. Je ne citerai que quelques uns de nos engagements prioritaires concernant la transition écologique : modifier le plan local d’urbanisme (PLU) pour stopper le tout béton reconquérir les espaces verts et protéger la biodiversité ; mettre en place un plan d’ensemble pour les modes de déplacement actifs (vélo et marche) ; viser le 100% bio en favorisant les circuits courts dans les cantines scolaires ; impulser un plan " sobriété énergétique "pour les bâtiments publics ; inciter les fontenaysiens à lutter contre le gaspillage ; etc.
Vous pouvez trouver l’ensemble de nos engagements dans la page Notre projet sur notre site internet untempsdavancepourfontenay.fr

Notre projet municipal a été coconstruit avec les fontenaysiens au travers de près d’une dizaine d’ateliers ouverts à tous. Nous comptons le mettre en œuvre en relançant la démocratie participative : Comités d’habitants et Comités de projets ouverts aux citoyens et aux associations, en amont et en aval des décisions, notamment.

J’ai déjà eu l’occasion de m’étonner avec Mme Sommier, dans une question orale lors de conseil municipal de Fontenay-aux-Roses du 18 mars 2019, du manque de transparence dans l’élaboration du Plan Climat Air Énergie Teritorial (PCAET) du Territoire Vallée Sud Grand Paris (VSGP) et de l’absence de consultation des associations fontenaysiennes. On nous avait répondu "difficulté à identifier les associations concernées", "appel à candidatures de la part du Territoire, pour la poursuite du processus" et "adoption prévue pour février 2020". Cela n’était évidemment pas satisfaisant, et n’a même pas été réalisé !

Quand nous serons élus, nous porterons au niveau du Territoire l’ambition qui est la nôtre au niveau municipal, tant sur les objectifs que sur la méthode.

Concernant les objectifs du PCAET, nous pensons qu’une façon pragmatique de procéder pourrait être de partir des compétences du Territoire pour définir les enjeux, des axes de travail et des résultats attendus.

Par exemple, sur la compétence "Transports", l’enjeu pourrait être "Réduire significativement l’impact environnemental des transports", avec des axes de travail portant sur le développement d’infrastructure cyclables continues sur le Territoire, le développement des transports en commun, l’incitation à abandonner les véhicules très polluants au profit de véhicules non ou moins polluants, le soutien à l’autopartage, la promotion du télétravail... Les résultats pourraient se mesurer en taux de diminution de la circulation automobile et du nombre de véhicules anciens, etc.

Nous proposons en amont quelques pistes de réflexion de ce type sur d’autres compétences du Territoire, sans chercher à être exhaustifs.

Concernant la méthode, la co-élaboration avec les citoyens et les associations fait partie de notre ADN. Que ce soit pour la construction initiale du PCAET, s’il est encore temps, pour le pilotage de sa mise en œuvre ou pour sa mise à jour, nous nous battrons pour que le Territoire fasse appel aux volontaires en invitant très largement à participer, donc en prenant le risque de solliciter des associations non directement concernées plutôt que l’inverse.

Mesdames et Messieurs les responsables d’associations, je ne prétends pas avoir épondu à toutes vos questions. Je souhaite seulement vous avoir apporté des éclaircissement sur nos ambitions concernant la transition écologique, notre état d’esprit et nos méthodes de travail, dans le but d’alimenter un débat riche et constructif avec les associations que vous représentez, et au delà avec tous les citoyens du Territoire VSGP.

Je vous prie Mesdames et Messieurs les responsables d’associations, à l’assurance de ma considération distinguée.

Gilles Mergy

Annexe : pistes de réflexion sur le contenu du PCAET de Vallée Sud Grand Paris