Accueil > Association > Activités > Fête de la nature > Regards sur une démarche de "renaturation" au "Pré de la Lisette" à Bagneux, (...)

Regards sur une démarche de "renaturation" au "Pré de la Lisette" à Bagneux, espace ouvert semi-naturel en zone urbaine dense.

Approches croisées pour l’histoire de la reconquête d’un espace vert relais nécessaire aux continuités écologiques

samedi 8 mai 2021

Notre association environnementale et Florence Robert, paysagiste, feront équipe avec l’objectif de faire découvrir ou mieux appréhender les enjeux liés à la préservation et valorisation écologique de ce vaste espace à proximité du centre ville/village, sur une zone de coteaux du sud de Bagneux, dont l’histoire témoigne des regards qui ont pu être portés sur ce que Gilles Clément a désigné du nom de « Tiers-Paysage » et défini comme significatif des relations que nous entretenons avec « le vivant ».

Longtemps déconsidéré comme jachère ou terrain vague, aux potentialités écologiques négligeables et aux usages incertains, cet espace vide de constructions tenant lieu de « réserve foncière » pour de futurs aménagements, a pourtant donné lieu à plusieurs inventaires botaniques et classé en 2003 en « Espace Naturel Sensible ».

La problématique de la gestion de l’espace urbain dans le cadre de l’émergence du désir de « nature en ville » et dans le contexte du réchauffement climatique, rendra opportune l’expérience de « renaturation » sur un périmètre de chantier dédié au forage des puits de géothermie dotant la ville d’un chauffage urbain – inaugurant un nouvel épisode dans le traitement de cet espace vert vacant.

Visite commentée par Florence Robert qui a conduit ce projet avec Frédéric Boeuf, en tant qu’architectes-paysagistes très impliqués dans la recherche de solutions inspirées du végétal.


"RENATURER" - POURQUOI ? COMMENT ? DANS QUEL CONTEXTE ?

De la perception immédiate de ce site - en limite de la commune de Fontenay-aux-Roses, en proximité avec le Collège Romain Rolland et la vigne municipale d’un côté, et les habitations de la Cité des Cuverons de l’autre - à l’évocation des usages des parcelles d’abord privées, puis réunies lors de leur acquisition par la commune, aboutissant à circonscrire de part et d’autre de la haie arborée qui s’est constituée sur le tracé du Chemin communal des Brugnauts fermé, deux espaces verts libres de constructions, aux fonctions distinctes
- « la Friche aux Trois mares » (formées à partir d’une source de coteau), bénéficiant d’une protection "Ubio" dans le PLU révisé,
- et ce « Pré dit de la Lisette  » objet de toute notre attention - dont la protection en "Ubiop" reste à conforter.

Avec le cheminement que nous vous proposons à travers le pré en compagnie de Florence Robert, nous tenterons de faire imaginer à travers cette expérience quelles relations se jouent entre un passé et un futur dont témoigne l’histoire de ces terrains – "espaces de nature sensibles" à dédier au "non aménagement" [1], espaces d’accueil de la diversité biologique pour qu’elle s’y déploie sur un indispensable temps long.

INFORMATIONS PRATIQUES

DATE et HORAIRES

MERCREDI 19 MAI 2021
- 14H - 15H30 (Groupe 1)
- 15H30 - 17H (Groupe 2)

La visite se fera en groupes restreints (autour de 7 personnes) et en deux séquences, au choix, sur l’après-midi, pour bénéficier d’une écoute confortable et favoriser les observations et questionnements, ainsi que pour tenir compte des "gestes barrières" toujours nécessaires dans cette période de précautions sanitaires.
D’où l’impératif de s’inscrire à l’un ou l’autre horaire.

RENDEZ-VOUS DEVANT LE PRÉ - en accès libre - situé le long de la Rue de la Lisette au niveau du Gymnase Romain Rolland (talus en surplomb sur la rue)
Voir Pancarte.

COMMENT S’Y RENDRE ?
Outre la marche et le vélo (circulations actives), priorité aux transports en commun : plusieurs BUS permettent de se rapprocher de la Rue de la Lisette :

1/ BUS 128 et 188 - Arrêt "Place Dampierre", centre ville,
- pour gagner par la Rue P. Neruda puis le Chemin des Brugnauts (en pointillé rouge sur le Plan) la rue de la Lisette,
- ou par la Rue Léon Blum ou la Rue de la Division Leclerc,
- l’Arrêt "Collège R. Rolland" du 188 permet de gagner la Rue de la Lisette plus rapidement en remontant la Rue des Bénards, angle Rue de la Lisette et vigne municipale

2/ BUS 291 - Arrêt "Les Brugnauts"d’où l’on gagne par le Chemin des Brugnauts, la Rue de la Lisette, face au Pré.

3/ le 162 et le 388 - Arrêt "Rue Froide" - permettent aussi de rejoindre (avec un temps de marche un peu plus long) la Rue de la Lisette

4. ÉQUIPEMENT À PRÉVOIR :

Port du masque obligatoire - Apporter son gel hydroalcoolique

Chaussures ad hoc pour circuler dans le pré (dans le cas où il serait humide)...

5. POUR VOUS INSCRIRE (inscription indispensable) et VOUS TENIR INFORMÉS

habiterlaportedenbas@orange.fr

andree.baudron@wanadoo.fr

ou 06 82 41 32 42 ou 06 82 41 32 48

SVP Laissez vos coordonnées

Galerie


[1Après le "Jardin en mouvement" puis le "Jardin planétaire" on trouvera dans le concept de "Tiers-Paysage" élaboré il y a près de vingt ans par Gilles Clément et sans cesse depuis remis en chantier, un éclairage stimulant pour penser et agir avec la nature ...
"Manifeste" :

  • "Instruire l’esprit du non-faire comme on instruit celui du faire"
  • "Considérer le non-aménagement comme un principe vital par lequel tout aménagement se voit traversé des éclairs de la vie"
  • "Approcher la diversité avec étonnement"
    "Sur les enjeux" :
  • "Maintenir ou augmenter la diversité par une pratique consentie du non-aménagement.

Extraits du Manifeste du Tiers-Paysage, éditions du commun, 2020