Accueil > Association > Activités > Fête de la nature > Balade / Rando SAMEDI 21 MAI 2022 à la rencontre du réseau hydraulique du (...)

Fête de la Nature 2022 de notre Association "Habiter la Porte d’en Bas, un quartier, la Ville"

Balade / Rando SAMEDI 21 MAI 2022 à la rencontre du réseau hydraulique du Plateau de Saclay, en cours de réhabilitation :

RUS, RIGOLES, MARES, ÉTANGS ...

lundi 9 mai 2022

Ce parcours nous conduit par "Les Bois Brûlé" sur les hauteurs d’Igny que l’on atteint par le "Chemin du Picotois" pour suivre le cours de la "Rigole de Favreuse" sur des sentiers tranquilles tracés dans une végétation de sous-bois et de zone humide, pour rejoindre ensuite le Bourg de Saclay au milieu du plateau agricole.

Après une courte boucle vers "l’Étang neuf" et "l’Étang vieux" (dont les berges ne sont pas encore accessibles en raison des terrains militaires qui les encadrent ), nous reviendrons pour cheminer au sein des larges espaces ouverts des terres cultivées que traverse avec un tracé quasi linéaire la "Rigole des Granges" et nous gagnerons le village de Vauhallan adossé à sa colline boisée.

Retour sur Igny par un raccourci, en retrouvant une partie de la "Rigole de Favreuse" à la fraîcheur de la fin de l’après-midi .

La Thématique

Nous vous proposons cet itinéraire qui donne un prolongement à des parcours antérieurs par lesquels nous avons diversement exploré la Bièvre et sa Vallée (un des bassins versants du Plateau de Saclay), en relation avec les enjeux des milieux humides et de l’eau en zone urbaine et péri urbaine et les réponses qui peuvent y être apportées. 
Ainsi pour exemple, les actions réussies de "renaturation" de la Bièvre (Bassin des Damoiseaux en limite d’Igny et de Bièvre), et précédemment celles sur le Ru des Godets affluent de la Bièvre, d’ Antony à Verrières.
 
Ayant aussi abordé la Haute Vallée de la Bièvre par la Forêt de Versailles et les Arcades du Pont Aqueduc de Buc, nous avions pu alors nous sensibiliser à l’histoire de l’œuvre réalisée dans la deuxième moitié du XVII ème siècle "au service du Roi" : l’alimentation en eau des fontaines du Château de Versailles, ses multiples dépendances, ses jardins et leurs « eaux jaillissantes ». Entreprise audacieuse qui dut se traduire par une succession de travaux gigantesques.

Brièvement un peu d’histoire

Commencé en 1663, le chantier montrera ses insuffisances lors de la première des « Grandes eaux  », inaugurée en 1666, qui déçoit Louis XIV, relançant ainsi la nécessité de repenser l’entreprise.
Cette « bataille de l’eau » connaîtra une étape décisive avec la création sur le Plateau de Saclay d’un nouveau réseau confié en 1679 par Colbert à l’ingénieur -architecte Thomas Gobert, Intendant des Bâtiments du Roi, ainsi que l’étude des «  hauteurs des Plaines de Saclay par rapport au Château de Versailles  » :
"étangs naturels agrandis, nouveaux étangs créés ainsi qu’un ensemble de rigoles pour le drainage des terres, aqueducs souterrains ayant nécessité de « percer cinq montagnes », et en point d’orgue, l’Aqueduc aérien de Buc, « devenu opérationnel en 1686 », qui traverse la Vallée de la Bièvre pour amener sans défaillance et en quantité suffisante, l’eau jusqu’au Château.

Un programme de réhabilitation toujours à l’ordre du jour

Les discontinuités et enfouissements introduits d’abord par l’urbanisation (dont les routes) et le manque d’entretien, puis les défis engendrés par l’aménagement du Plateau pour un campus scientifique et de recherche, en extension, sur un territoire à la riche vocation agricole à préserver, conforter (mais aussi à réactualiser pour une pratique de culture plus "raisonnée" ) et aux milieux naturels aquatiques et boisés à sauvegarder, ont donné lieu à de nombreuses protections réglementaires.
Mais c’est un Plan d’ensemble qui devait être pensé et mis en place.

Depuis les actions des années 1970 sur l’identité du Plateau et ses fonctions, puis le "Livre blanc" issu d’un "Comité de réflexion" de scientifiques commandé en 1976 par le Premier Ministre d’alors, définissant le Plateau comme "espace rural", les études ont été relancées dans les années 1990 par les différentes collectivités locales (Schéma directeur du Plateau de Saclay) dans l’objectif de rétablir l’alimentation des Fontaines de Versailles depuis le réseau du Plateau.

En 2001, ce sera la signature d’un contrat entre la Région, les Départements de l’Essonne et des Yvelines et l’Agence de l’Eau Seine-Normandie pour la réhabilitation des ouvrages du réseau - "continuités des rigoles, remise en état des aqueducs souterrains [et des puits], entretien des étangs pour [qu’ils retrouvent] leur capacité de rétention - accompagné d’un planning et plan de financement. En 2012 est finalisée une "Étude globale de la Gestion de l’Eau" confiée à l’Établissement Public du Plateau de Saclay, en association avec les Commissions Locales de l’Eau, et les différents acteurs du Territoire.

Ainsi les intérêts multiples qui pouvaient coexister, voire se contrarier, convergent aujourd’hui et exigent que soit mené jusqu’à son terme le projet / programme de réhabilitation du réseau hydraulique du Plateau de Saclay - réalisé au XVII ème siècle au nom des Rois. Des associations se sont aussi investies pour apporter leur propre contribution à ce projet, et pour favoriser de diverses façons auprès du grand public la connaissance de ces territoires.

Un Parcours en boucle d’Igny à Igny accessible en Transports en commun, sur le rythme d’une Balade

C’est dans ce contexte que nous aborderons donc avec vous cette balade / rando imaginée pour une "première approche" du patrimoine naturel et historique du Plateau. Les "circulations douces" qui y ont été créées permettent de longer ce qui constitue une des belles curiosités de son réseau hydraulique  : les "rigoles".
Elles occupent une place étonnante dans le paysage, et participent du maillage nécessaire pour la Trame Verte et Bleue
.
Nous y croiserons parfois des éléments architecturaux des espaces bâtis - maisons rurales, fermes, villages, petits édifices (ponts sur les rigoles,...) dont l’entretien ou la restauration font aussi partie du plan de réhabilitation.
Témoins des parcelles du domaine royal, des bornes qui en marquaient les limites sont toujours repérables au regard attentif ...

Ainsi, chemin faisant, restons curieux - le long des rigoles, et au-delà.

A Noter :
Nous nous sommes référé au précieux travail d’étude et de présentation réalisé par l’Association des Étangs et Rigoles du Plateau de Saclay (ADER) « De l’eau du Plateau de Saclay aux Fontaines de Versailles  ». Un patrimoine exceptionnel digne de figurer au patrimoine mondial de l’humanité, 2013. La lecture de cette brochure a participé à la conception de notre projet de prolonger sur le Plateau de Saclay nos précédents parcours dans la Vallée de la Bièvre.

INFORMATIONS PRATIQUES

Équipement : Bonnes chaussures de marche (des sentiers peuvent être humides) - Vêtements adaptés à la météo - Protection solaire : une partie sur le Plateau, sans ombre - Votre pique-nique tiré du sac - Eau - Appareil photo pour contribuer éventuellement à un mini "reportage" partagé.

Niveau  : Moyen : pas de difficulté, une grande partie du circuit en terrain plat, quelques dénivelés en forêt. Parcours autour de 10 km, sur une journée, mais à rythme tranquille, pour adultes et jeune public aimant marcher ; suivant le groupe ou l’horaire, peut ou non inclure l’A/R aux Étangs.

Horaires et Comment s’y rendre ?
Parcours proprement dit d’Igny à Igny : de 11 H à 18h environ

Aller / Retour prévu en Transports en commun  :

ALLER - De BAGNEUX à IGNY - BUS 294
Départ Groupé : R/V Place Dampierre Bagneux Centre ville : 9H50 / 9H55
pour rejoindre à pied l’arrêt "Liberté" du BUS 294 (passage à 10h17) 
 
(attention le temps d’attente est important entre deux arrêts du 294 si celui prévu est manqué, le prochain serait à 10H47)

Arrivée à IGNY : 10 H 50 Terminus du BUS 294 "Mairie d’Igny" - à proximité du square  
Mairie : 23 Av. de la Division Leclerc et clocher de l’église en vue - Premières signalisations "Rigoles du Plateau de Saclay"

 A noter . 
Possibilité de rejoindre le groupe à IGNY par le RER C station "Gare d’Igny" - puis 10 minutes à pied jusqu’à la Mairie d’Igny
soit RER B + RER C (changement à Massy-Palaiseau) soit RER C depuis Versailles Chantier 

2/ RETOUR depuis IGNY -
par le BUS 294 : Arrêt "Mairie d’Igny" - même trajet qu’à l’Aller
ou RER C (+ RER B pour retour à Bagneux)

GRATUIT - RÉSERVATION INDISPENSABLE
Contacts :
06 82 41 32 42 ou 06 82 41 32 48
habiterlaportedenbas@orange.fr
(précisez si vous rejoignez le groupe à Bagneux ou à Igny)

Galerie