Accueil > Association > Activités > Fête de la nature > "BALADE / RANDO" pour une nature en fête au beau mois de mai : Bois et parcs (...)

FÊTE DE LA NATURE 2013

"BALADE / RANDO" pour une nature en fête au beau mois de mai : Bois et parcs boisés, espaces nature, ou jardins collectifs urbains (jardins familiaux)

"NATURE EN VILLE" : notre "PARCOURS" 2013 - DIMANCHE 26 MAI -

mardi 23 avril 2013

Avec cette "Balade" sur les territoires de Châtenay-Malabry et du Plessis Robinson, l’association "Habiter la Porte d’en Bas, un quartier, la Ville" vous invite à continuer l’exploration de la diversité des PAYSAGES URBAINS, DU POINT DE VUE de la PROBLÉMATIQUE "NATURE EN VILLE", sur des communes du 92 Sud voisines de Bagneux. L’itinéraire conçu pour éviter au maximum les voies non piétonnes croise le circuit de deux PR au sein des Parcs boisés de "La Vallée aux Loups" ou "Henri Sellier" et du Bois de la Garenne ou des "Cités-jardins" : autant de milieux originaux et importants pour la biodiversité…

11H – 17H30  : Parcours qui se déroule en 5 Objectifs de visite/découverte constituant autant d’étapes principales : 1/ "JARDINS FAMILIAUX" de la "CITÉ-JARDINS de LA BUTTE-ROUGE" à Châtenay-Malabry - 2/ PARC BOISÉ de la VALLÉE-AUX-LOUPS" - 3/ "JARDINS FAMILIAUX" d’une "CITÉ-JARDINS" au Plessis-Robinson - 4/ "PARC HENRI-SELLIER" – 5/ "BOIS DE LA GARENNE"

Souplesse à prévoir pour les horaires intermédiaires

11 H - Rendez-vous à CHÂTENAY-MALABRY - "Square des Américains" – que l’on atteint en quelques minutes depuis l’arrêt "Francis-de- Pressensé" des Bus 194 et 195 ou 379 par la rue Francis de Pressensé, après avoir traversé l’avenue de la Division Leclerc. Depuis cette large esplanade vue directe sur une partie du site de la "CITÉ-JARDINS de la BUTTE-ROUGE" située en contre-bas - 1er OBJECTIF de notre parcours :

Nous prendrons le temps d’aller à la découverte des espaces dédiés aux "JARDINS FAMILIAUX", petits "lopins urbains" destinés en grande partie aux bonheurs du potager, traversés d’allées dégagées ou d’étroites sentes, avec quelques dénivelés et escaliers, entre terrains encore boisés et certains des immeubles de la Cité regroupés en plusieurs îlots le long de rues en méandres.

...12H ...Après avoir retraversé l’avenue de la Division Leclerc, remontée par "l’escalier monumental" (90 marches) jusqu’à la Place du Belvédère pour accéder au "PARC de la VALLÉE-AUX-LOUPS" - 2ème OBJECTIF

Le parc d’une ancienne résidence, intégré à celui de la Vallée-aux-Loups depuis que sa propriétaire en a fait don dans ce but au Conseil Général du 92 constitue l’amorce de charme (massifs fleuris, larges espaces verts sur les pentes, différentes espèces de conifères et petite mare) d’un itinéraire qui, au-delà de la rue Jean Jaurès très en contre-bas, nous fera pénétrer dans la partie la plus sauvage de la Vallée-aux-loups, laquelle se déploie bien au-dessus du site, fermé de grilles, de "la Maison de Chateaubriand" que l’on entrevoit en cours de chemin

La balade en raison d’un relief plus "tourmenté" prend allure de petite "Rando " sur plusieurs vallons : nous irons d’allées larges en chemins parfois très pentus, au sein d’une belle végétation et sous le couvert des chênes, pins et châtaigniers ; des "espaces ouverts" sobrement aménagés (bancs et quelques tables en bois) apportent la respiration d’un pré, soit en fond de vallon, soit au contraire sur une hauteur.

Pause pique-nique dans l’un de ces espaces

...14H15/14H30 – Nous quittons la Vallée-aux-Loups par le court "Chemin du Calvaire " donnant sur la "Rue du Moulin Fidel", au Plessis-Robinson, pour nous engager rapidement dans "L’allée de la Muscarine", l’une de ces allées étroites, aux noms de plantes, qui quadrillent les "Clos" des "JARDINS-FAMILIAUX" de la "Cité-Jardins" du Plessis-Robinson - notre 3ème OBJECTIF

Cette déambulation dans ce territoire très paisible et harmonieux (certains des locataires sont adhérents de l’association "Graine de ville ") nous aura conduit jusqu’à une des entrées du "PARC HENRI-SELLIER" – 4ème OBJECTIF

...De 15h15 à 16h15...Nous y retrouverons l’empire des grands arbres, incluant des "espaces naturels sensibles" protégés, dont une zone humide où se cache une mare ; d’abord en terrain plat assez aéré, puis dans sa partie plus abrupte et plus dense qui aboutit à des espaces herbeux, propices à la halte.

...De 16H15 à 17H30 ...La sortie du Parc se fera du côté de l’avenue Charles de Gaulle, en plein "CŒUR de VILLE". Encore une fois, il suffira de passer de l’autre côté de cette grande voie de circulation, pour nous diriger - par un cheminement très court à travers le jardin public dessiné autour d’un ruisseau et d’un petit étang ponctué de saules pleureurs, au sein du "Quartier du vieux Plessis" (éléments patrimoniaux) - vers le "BOIS DE LA GARENNE"  : 5ème objectif

On s’y engage par un assez singulier chemin, récemment travaillé, prolongé d’un escalier, nous faisant aussitôt retrouver l’ambiance forestière. En position de "belvédère naturel", le Bois de la Garenne qui fait face aux boisements du Parc Henri-Sellier nous offre un circuit d’allées tranquilles, sur ses pentes, encadrées parfois de belles haies de buis ; les espaces les plus touffus correspondent à des "zones nature protégées " d’où émerge de temps à autres la silhouette étrange d’un "chronoxyle"

Des éclaircies traitées en petites prairies accueillent meules de foin, rondins (abris à insectes), ruches, mare reconstituée en sous-bois, nombreux nichoirs placés hauts sur les troncs : autant de signes que les aménagements introduits visent à maintenir et accroître la valeur écologique d’un site "naturel" situé à si peu de distance des zones bâties de la ville.

17H30 - FIN du PARCOURS à l’extrémité du Bois - - côté rue Paul Rivet, d’où un retour par les bus 195 ou 390 est possible.

et ...pour ceux des participants qui seraient tentés de prolonger cette fin d’après-midi...de l’autre côté de la rue Paul Rivet s’ouvre le petit "BOIS DE LA SOLITUDE" - récemment inscrit lui aussi au " Schéma départemental des espaces naturels sensibles "

Chaussures de marche (ou baskets) confortables : pas d’effort trop soutenu, l’allure est celle d’une balade, mais l’itinéraire alterne plusieurs types de terrains  : des vallons et des buttes (petits dénivelés dans les espaces boisés) et d’assez nombreux escaliers.

Vêtements adaptés à la météo du jour ; gourde d’eau ou rafraîchissements, pique-nique tiré du sac. Appareil photo (facultatif)

Parcours facilement accessible par plusieurs transports en commun :

pour le R/V à Châtenay-Malabry :
- RER B terminus station ROBINSON + BUS 194 (trajet plus direct) ou 195 ;
- BUS 128 terminus Robinson + BUS 194 ou 195
- ou RER B station La Croix de Berny + BUS 379
- ou BUS direct 194 depuis terminus Porte d’Orléans de la ligne 4 de métro -

- Retour par les BUS 195 ou 390 rue Paul Rivet ( ou éventuellement par Bus 179 depuis l’arrêt "Cœur de ville" au Plessis-Robinson)