Accueil > Patrimoine urbain > Jeux du matin dans la friche...

Jeux du matin dans la friche...

mardi 11 août 2009

10H 15, mardi 11 août, petit déjeuner, le regard tourné vers l’espace d’une friche où foisonnent plus que jamais grappes de fleurs, hautes herbes de plus en plus hautes, arbrisseaux, faiblement courbés par un vent qui précède peut-être la pluie d’un matin d’été, l’oreille en attente de pépiements courts, alternant avec un cri presque guttural, alors qu’un grand silence nous entoure - soudain ...

ils sont là, ni trop près, ni trop loin puisqu’on discerne au creux d’une grosse touffe de vévétation en fleurs, un museau, puis un deuxième...le premier en arrêt tranquille nous fixe dirait-on, les yeux visiblement tournés vers nous (hasard, ou bien at-il perçu nos mouvements ?), l’autre, reprenant un jeu manifestement interrompu depuis peu, agite les herbes : petits sauts avec lesquels il bouscule l’autre, si bien qu’on finit par apercevoir tour à tour les corps bondissants des deux "frères" ? Leur pelage est d’un roux qu’on peut qualifier de pâle ou d’éteint.

S’agit-il d’une partie de "la famille" ? on penserait en effet à deux jeunots en ballade ...ils étaient comme chez eux ; mais ce pouvait-être aussi l’effet du jeune âge où explorer et jouer c’est tout un - vigilance en repos, mais non absente. Tout autour, il est vrai, comme à l’orée d’un bois, une formidable protection d’arbres.

Enigme facile à résoudre ! se reporter aux précédents articles :
"La photo rêvée" du 12 juin - "Des glapissements dans la nuit", 1er mai 2009