Accueil > Association > Statuts > Actualisation des statuts de notre association

Actualisation des statuts de notre association

A l’ordre du jour de l’Assemblée générale annuelle 2012

vendredi 17 février 2012

L’association Habiter Rue de la Porte d’en Bas et Quartier des Mathurin a tenu son Assemblée générale annuelle le Samedi 14 janvier 2012.

Pour tenir compte des activités et de l’action de l’association depuis sa création juillet 2007, une actualisation de ses statuts - portant sur la définition de l’Objet de l’association ainsi qu’une modification de sa Dénomination - est à l’ordre du jour de cette Assemblée générale 2012,

Elle y confirme son identité autour de la notion d’"Habiter" et son ancrage historique "à la Porte d’en Bas" tout en mettant en cohérence le nom qu’elle s’était donnée avec l’élargissement de son champ d’action - suivant en cela l’orientation décidée lors de la précédente Assemblée générale de l’année 2011.

Suite au mandat donné au Collectif d’administration lors de l’AG du 22 janvier 2011, une proposition issue de ce travail de réflexion et d’élaborationa été envoyée aux adhérents préalablement à l’Assemblée générale.

L’objectif était de mettre en concordance le Nom que nous avions choisi, avec l’objet élargi – sans le modifier pour autant en totalité – afin que notre identité soit reconnue d’une part, et que d’autre part un plus grand nombre de personnes, au-delà du seul quartier, se sentent concernées par nos objectifs et actions.

I ne s’agit pas d’un changement d’orientation, mais d’une actualisation sur la base des actions et activités dans lesquelles l’association s’est investie depuis sa création. Le texte proposé pour actualiser l’Objet de l’association et les ajouts possibles mentionnés dans cette proposition ont donné lieu à une riche discussion qui s’est conclue par un accord sur le texte suivant :

«  Article 2 – Objet :

1/ la sauvegarde et la mise en valeur d’un patrimoine et d’un paysage urbain, tant naturel qu’architectural et historique, depuis les abords d’un Centre Village jusqu’à l’espace urbain intercommunal partagé  ;

2/ la contribution au développement d’une « urbanité » responsable, par :

- la sensibilisation et la formation aux enjeux autour de de la biodiversité en milieu urbain,

- la collecte d’information et le partage des connaissances,

- la présence active dans les instances ouvertes à la participations des habitants et le travail en réseau avec d’autres associations,

- des initiatives citoyennes pour le maintien, la création d’espaces verts accessibles au public et le développement d’une trame verte, en préservant et donnant place dans la ville aux « espaces nature » dont la richesse écologique est importante du point de vue de la flore et de la faune,

- des initiatives culturelles et de loisirs associant adultes et enfants, notamment des promenades-découvertes, invitant à l’expression publique et conviviale"

Nom modifié proposé (c’est l’article 1 des statuts)

« Article 1. - Dénomination

La dénomination est : "Habiter la Porte d’en Bas, un quartier, la Ville" .

Approbation de chacun pour le choix des termes.

Mais comme pour "l’Objet", un second temps de réflexion et d’échanges permettra à chacun d’exprimer ce qu’il "entend "avec cette nouvelle dénomination, et ce qui en fait l’intérêt.

Celle-ci présente l’avantage de conserver une partie des termes sous lesquels l’association est déjà connue, et en particulier "Habiter" ... "la Porte d’en Bas" qui constitue le noyau de son identité : on continuera donc à l’identifier aisemment,

Quant au choix des termes qui entrent dans sa nouvelle dénomination, plusieurs lectures sont possibles – sans contresens :

L’association y désigne en nommant ces différents niveaux de territoire une présence active dans et au-delà du quartier où se situe la rue de la Porte d’en Bas. .

Avec l’apposition de ces trois espaces urbains – "une rue", "un quartier", "la Ville" - ce n’est pas l’adresse qui prédomine (bien qu’elle soit bien présente avec les connotations qu’elle avait déjà dans la première dénomination choisie), mais est mis en évidence ce que pourrait évoquer pour tout habitant le fait d’"habiter" - et non pas seulement d’être logé ou de résider dans un lieu.

On y affirme un principe, exposé à travers le premier terme "Habiter" (qui pourrait devenir à son tour le raccourci significatif du projet de l’association), et repris autrement par le fait de doter d’un V majuscule "la Ville ".

Dès la création de l’association, c’était une approche de l’urbain qui était affirmée - toujours actuelle et déclinée depuis à travers la participation de l’association aux différentes structures de participation - autour des notions de patrimoine et d’écologie urbaine.

Ainsi, la modification apportée, tout en désignant un espace d’action élargi, permet de définir le projet porté par l’association que tout autre habitant pourrait reprendre à son compte : que ce territoire (partie de l’Ile-de-France) reste / devienne / soit effectivement un espace où vivre la Ville.

Suit l’examen de la proposition d’ajouter un sous-titre, qui synthétiserait les objets mentionnés dans les statuts -sur lequel un autre accord se fait :

"Habiter la Porte d’en Bas, un quartier, la Ville  :
Association pour la sauvegarde et la mise en valeur d’un patrimoine et d’un paysage urbain – naturel, architectural et historique – et le développement d’une "urbanité" responsable "