Accueil > Aménagement > Projet de la Porte d’en Bas > Début d’automne 2009, nouveau chapitre dans l’histoire de la "friche des (...)

Début d’automne 2009, nouveau chapitre dans l’histoire de la "friche des Mathurins" ..

s’informer / être informé ...où ? quand ? comment ?

mardi 29 septembre 2009

Pour ceux qui auraient oublié que le terrain, situé dans le périmètre de la rue de la Porte d’en bas, rue des Mathurins, rue et impasse des Monceaux, avait fait "l’actualité" dans notre quartier Centre ville, en raison de l’ important programme de constructions de logements qui devait démarrer à l’automne 2008 - permis de construire autorisé à la COGEDIM en septembre pour ses 52 logements en accession, et en novembre à la SEMABA pour les 51 logements sociaux [1],

nous nous faisons l’écho de l’information tombée dans nos boites aux lettres jeudi dernier 24 septembre 2009, sous forme d’un bref courrier de Madame le Maire, ainsi que de celle communiquée par un autre courrier distribué dans l’école A. Petit, s’adressant aux parents d’élèves et aux enseignants du groupe scolaire A. Petit.

Ainsi, si vous êtes riverain (habitant rue de la Porte d’en bas, ou rue des Monceaux) vous pouvez vous adresser aux services techniques de la Ville (Direction des Espaces Publics et de l’Environnement au 01 42 31 62 00), pour tout renseignement concernant les "travaux de confortement des sols, liés à l’opération rue de la Porte d’en bas et rue des Mathurins", qui "vont commencer début octobre 2009" ,

et si vous êtes parent d’élèves ou enseignant du groupe scolaire A.Petit, vous êtes invité à assister à une "réunion d’information sur le chantier mardi 29 septembre 2009 à 18H00" qui se tiendra dans cette école "en présence de Yasmine Boudjenah, 1ère Adjointe chargée de l’aménagement, des élus du quartier, des responsables de la SEMABA, maître d’ouvrage de l’opération, et de l’entreprise" .

Le devenir de la "friche boisée" des Mathurins qui de saison en saison a perduré jusqu’à aujourd’hui, ainsi que les questions concernant les effets de l’imminente ouverture du chantier sur l’environnement de notre quartier et le quotidien de la vie des riverains les plus proches,

ont conduit des représentants de notre association, qui sont aussi riverains, à se rendre aux services techniques municipaux de la Ville, comme les y invitait le courrier reçu. Notre démarche n’a pas eu de résultat immédiat ; les personnels rencontrés ne semblant pas au courant. Mais peu après, le Directeur Général Adjoint des Services, Monsieur Mourad Benabdallah, nous a joint au téléphone pour une rencontre le jour même.

Lors de cet entretien, nous a été confirmé par notre interlocuteur que la commercialisation des logements en accession COGEDIM étant bien avancée, les travaux de confortement des sols, préalables à la réalisation de ce programme, devaient démarrer ces tous premiers jours d’octobre, d’abord par l’installation de matériels importants sur place, ensuite par les travaux de traitement des carrières proprement dits. L’ensemble devant durer 4 mois environ.

Notre interlocuteur nous a affirmé que c’est tout l’espace de la la friche (tant sa partie derrière la MAPAD - Maison d’Accueil des Personnes Agées Dépendantes- que l’ensemble des terrains destinés aux constructions de la COGEDIM et de la SEMABA) qui sera consolidé et donc concerné par les travaux de confortement des sols..En effet, le respect de la législation sur la sécurité l’exige, dès lors qu’un terrain (fermé pour risques) s’ouvre, la sécurisation de la totalité du territoire concerné est obligatoire. A été précisé, à notre demande, que la réalisation des travaux de confortement des sols n’entraînait en aucune manière l’ouverture du chantier de construction des bâtiments prévus dans le permis délivré à la SEMABA, compte tenu que notre requête pour l’annulation de ce permis est en cours. [2]

Afin de réaliser dans les meilleures conditions ces travaux, les groupes de travail, mis en place à l’automne dernier (auquel participaient des membres de notre association) devraient reprendre - date prévue le 6 octobre, en présence des élus référents du quartier Centre et du Directeur Général Adjoint des Services.

Notre site continuera à être un moyen privilégié de recueil et de partage d’informations ainsi que de réflexion .


Articles à venir sur l’historique, la nature de cette opération telle que définie dans les permis de construire, et les propositions et actions menées par l’association "Habiter rue de la Porte d’en bas et Quartier des Mathurins"


[1puis projet suspendu - Se reporter au Journal du Quartier Centre Ville, n° 28 mars 2009 , encart "RUE DE LA PORTE D’EN BAS"

[2Pendant la dernière réunion du groupe de travail "suivi du chantier" (janvier 2009), les élus présents référents du Quartier Centre ainsi que la Directrice du Service de l’Aménagement urbain avaient déclaré qu’on ne fait pas de travaux de construction avant la conclusion d’un recours.